DIversité - Adaptation - DEveloppement des plantes

Les travaux de l’équipe visent à étudier la détermination et le rôle fonctionnel des états chromatiniens au cours de la reproduction sexuée chez les plantes supérieures

et les modalités de transition de la reproduction sexuée à un mode de reproduction asexuée, l’apomixie (formation de graines dont les embryons sont génétiquement maternels). Ils ont pour objectif d’acquérir des connaissances fondamentales en biologie de la reproduction, dont le transfert aux espèces cultivées devrait permettre d’élaborer des stratégies originales pour proposer des alternatives à la reproduction sexuée (production d’haploïdes, reproduction clonale), élargir le réservoir allélique des espèces cultivées (épi-allèles). Les applications envisagées ouvrent donc des perspectives nouvelles pour relever les grands défis de l’agriculture moderne, et notamment ceux de la sécurité alimentaire face au changement climatique dans les pays du Sud (IPCC, Summary for policymakers, 2014).

Contacts/accès

Recherches
Recherches menées au sein de l'équipe
Articles
Publications de l'équipe REDG
Membres
Membres permanents et temporaires